Naissance d'un conteur

 

Comment tout a commencé ?
Je suis là devant vous, mais comment je suis arrivé là ?
En voiture ?
Non, à pied.
C'est en marchant qu'on fait son chemin.
Enfin présentement je tourne en rond, je fais les cents pas, j’attends, je l’attends.
nos enfantsQui ? Mon Dieu vivant ! On a les dieux qu'on mérite !
Mais qu’est ce que je vais bien pouvoir lui dire à mon Dieu vivant ?
Comment lui parler ? Sur quel ton ?
Incroyable ce qu'on manque de spontanéité face à nos Dieux !!
Qui plus est la première fois...
C’est le grand trou.
Pourquoi je me suis mis dans cette galère ???
J'me casse.
Non, trop tard, j'avais qu'à réfléchir avant de me mettre au travail.
Allez Je me lance, je fais un essai, là, devant vous :

« Bienvenu chez toi ! »
Pas terrible, il va tout de suite voir que je suis pas sérieux.
D'un autre côté j'ai ce que j'ai de mieux à faire, être démasqué dès le départ de l'histoire !
Autre tentative :

« Je suis super content que tu sois là ».
Carrément cucul.

Et tout à coup quelqu’un qui me dit : « Il est arrivé »
Qui ça ?
Ben votre fils
C’est un garçon ?
Ben oui, un fils c’est un garçon, une fille j’aurai dit une fille.
Un garçon de 40 cm et 2,8 kg
Pas plus ?
C’est ni grand ni gros.
C’est normal
Il s’appelle comment ?
C’est à vous de me le dire.
Ne tardez pas trop ils vous attendent
Qui ça Ils ?
Le bébé et votre femme.

Ah, c'est vrai j'ai aussi une femme.
D'un coup d'un seul je me retrouve avec une femme et un fils en même temps.
Me voilà père de famille.
Je sais pas faire.
D’ailleurs à reflêchir je sais pas faire grand-chose.

J'me casse !...

Non, trop tard pour reculer
J'peux pas lui faire ça, à elle,
j'peux pas lui faire ça, à lui,
J'peux pas lui faire ça, à moi
j'suis un homme de parole
j'suis un mec engagé
je dis ce que je fais moi monsieur
Je me lance, j’y vais...

j'me remets droit, je soigne ma présentation, pour la première fois dma vie...

Un visage tout rond face à moi, il dort.
On dirait pas qu'il est content de me voir !?
Laisse-lui le temps d’arriver. Tu sauras t’y prendre.
Fais lui confiance, écoute le et il t’écoutera.
Je m'assois et j’écoute.
il faiit des petits bruits de succion et a des petites moues,
des petites grimaces.
Un vrai clown.
Il me fait rire et pourtant je pleure,

(gougougougou- gouzougouzougouzou)
C’est comme ça que tout a commencé, mon métier de papa.

J’ai eu envie de lui raconter les choses, de belles choses.
Hmm...faut prendre le temps de chercher.
Ma vie ?
Et pourquoi pas, j'ai rien à cacher. Faut bien commencer...

« Petit, arrêtes de me cracher dessus si tu veux que je te parle !
Si t'es d'accord, ton père, il va te raconter des… petites choses.
Des petites choses de la vie qui font des grandes histoires.
Il va te parler de la beauté du monde.
( au public ) Manquait plus que ça, il comprend tout ce que je dis. Il loupe pas un mot !
( au fils ) T'es plus intelligent que ton père toi, ça se voit tout de suite !
Hé ho, mollo, j'ai pas eu la chance d'avoir le père que t'as, d'accord ?
Bon, j'vais pas être trop long pour mon premier discours, tu dois être fatigué t'as fait un grand voyage. Tu me raconteras tout ça ? Avant que t'oublie hein promis !
T'as vu le sillon au dessus de tes lèvres, c'est le doigt de l'ange, qui s'est posé là pour que t'oublies tout !
Bon, bienvenu gars, c'est à toi de jouer maintenant, t'as toutes les cartes dans tes mains.
Je serai jamais loin »

C'est comme ça que j'ai commencé mon métier de Conteur

‌